Allo ! partie 2

Publié le par lady flo



undefined

Ensuite il y eut les combinés colorés adaptés à la décoration intérieure. Les années 60-70 et leur pléthore de téléphones en plastique orange ou marron. Sur les cadrans, les lettres disparaissent petit à petit. Le cercle en plastique articulé fait place aux touches : Le téléphone se fait beau. Il se déguise en autre chose, se cache s’épure. On en a plusieurs aussi. En général deux, un dans le salon l’autre dans la chambre. On a enfin trouvé le moyen de câbler les appartements. C’est à plat ventre sur le lit que les filles se parlent des garçons. C’est un verre de whisky à la main, qu’on est dérangé par son patron.

Au dehors toujours les téléphones à pièces dont on commence à dire qu’ils sont souvent vandalisés. Dans le métro on supprime les isoloirs encombrants. Du coup on ne s’entend plus parler. Les cafés et restaurants font passer le coin téléphone en sous-sol, en général près des toilettes. On demande un jeton au bar, gratuit quand on a consommé. C’est dans un coin, parfois il y a un isoloir de plastique orange ouaté de noir. Le bottin écorné est attaché à une chaîne, certaines pages sont arrachées, d’autres gribouillés de chiffres. Il y a aussi des dessins obscènes parfois sur l’annuaire ou les cloisons de l’endroit. La proximité des lieux d’aisance doit en débrider certains.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article