Ailleurs

Publié le par lady flo

Bruxelles-50ans-011.jpg
Photo: JM Rossi

Parfois il suffit de traverser une frontière pour retrouver la fantaisie. Le rire, j’en suis convaincue, vient avant tout de l’étrangeté, du choc qu’elle nous fait ressentir.
Se balader dans une ville étrangère est un bon moyen de s’en convaincre. La vie de tous les jours semble la même mais un chouia différente. Les pancartes arrêtent l’œil avant qu’il se perde en plein ciel. Dentiste LSD lit-on ici. On se surprend à rêver.
 Plus tard une fête cosmopolite et des rires encore. Et puis au réveil le lendemain cette impression d’être avec des compagnons de croisière. Sur le même bateau. Des rires encore nés de ce mélange de fatigue et d’excitation résultantes des agapes de la veille.
Alors pour rester dans l’ambiance une autre party , où l’on rit beaucoup aussi !







PS : A ceux qui se poseraient des questions sur la ville,  c’est simple suivez les indices : la photo, le texte et même un court passage de la vidéo !




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sophie ponsar 03/02/2008 18:21

ah florence quel bel indice d'un si bon moment.Reprenons le bateau pour poursuivre la croisiere meme si la vie oblige à quelques étapes.Nous sommes tous les atomes d'une même molécule qui peut se dire amitié.

lady flo 30/01/2008 10:21

Moi aussi, je t'ai reconnu, Tintin ! Mais as-tu vraiment vu l'indice dans la vidéo ?

Guess Who 29/01/2008 22:13

Et ben fieu, j'ai pas reconnu Bruchselles ...