L'as du torchon

Publié le par lady flo



    -   Et puis un jour, on ose relever la tête. Enfin, pour moi, cela s’est traduit comme cela : j’ai commencé à arpenter la vie en ne contemplant plus le sol, courbé que j’étais sous le poids de mon encombrant boulet, mais redressé, regardant les autres dans les yeux, et l’horizon vers lequel j’allais...

L’émission "on est tous des fous" venait de reprendre après le spot publicitaire pour une marque de thé. Le rocker national empâté se substitua en un instant à l’éléphant de la réclame.

Il venait d’expliquer combien la révélation de son obésité avait été dure à vivre. Comment il s’était caché, comment sa carrière avait failli y rester.

Myrtille Lhuma le confessait avec dextérité.

-         Et quel a été le déclencheur de ce changement ? L’amour ?

Il était de notoriété publique que le rocker national avait épousé récemment une Lolita de 25 ans sa cadette. L’âge de ses enfants en somme.

-         En quelque sorte. Enfin je me sentais aimé pour moi-même, pas pour mon physique. Et puis vous savez, Lolita m’a fait découvrir quelque chose.

-         Ah bon ? Et quoi donc ?

-         Et bien ce n’est un secret pour personne qu’elle vient d’une vieille famille française.

 Le public murmura. Il connaissait le pedigree de la donzelle.

-         La première fois que j’ai été chez elle, on était dans sa cuisine en train de surveiller le repas un verre à la main.

-         Oui ?

-         Elle m’a tendu un bol qu’elle venait de rincer en me demandant de l’essuyer. Les torchons sont à droite de l’évier a-t-elle dit. J’ai attrapé sans faire attention un bout de tissu à carreaux et là !

-         …….

-         Il était immense !

-         C’est un torchon , ça ? Je lui ai demandé. Oui a-t-elle répondu. J’ai récupéré le linge de maison de ma grand-mère : deux  armoires pleines ! A cette époque là, ils ne mégotaient pas avec le tissu !

-         Et ensuite ?

-         Heuh la suite c’est privé !


Ceci est ma participation au Sablier du Printemps 8. Amorce proposée par Agaagla
et accessoirement la suite du même sablier de printemps mais
opus 5

free music

Commenter cet article